Pourtant que la montagne est belle

Cévennes : paysage du Col de l'Asclier

« Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s’imaginer
En voyant un vol d’hirondelles
Que l’automne vient d’arriver ? »
⛰️
Jean Ferrat

Photographe : Laure Schertz

Ce bon vieux pont

Cévennes, le pont d'Anduze

« Ce bon vieux pont, sous ses [quatre] arches,
En a déjà bien vu de l’eau
Passer verte avec du galop
Ou du rampement dans sa marche.

Il connaît le pas, la démarche
De l’errant qui porte un ballot,
Du petit berger tout pâlot
Et du mendiant patriarche.

Au creux de ce profond pays,
Entre ces grands bois recueillis
Où l’ombre humide a son royaume,

Le jour, à peine est-il réel !…
Le soir, sous l’œil rouge du ciel,
Il devient tout à fait fantôme. »
🖼️🏞️
Maurice Rollinat

Simple plaisir de voyager

“En vérité, je ne voyage pas, moi, pour atteindre un endroit précis, mais pour marcher : simple plaisir de voyager.”
⛰️🌲
Robert Louis Stevenson

Photographe : Josias Madi

L’automne avait posé ses teintes d’or et de flétrissure

Cévennes forêt

« [Les arbres] dégageaient un parfum d’une douceur légère qui errait dans l’air de l’après-midi. L’automne avait posé ses teintes d’or et de flétrissure sur leur verdure et le soleil, brillant au travers, atténuait leur rude feuillage, en sorte que chaque épaisseur prenait du relief contre son voisin, non dans l’ombre, mais dans la lumière. ».
🌳🍂🌲☀️
Robert Louis Stevenson

Le chien est, à juste titre, le symbole de la fidélité

« Le chien est, à juste titre, le symbole de la fidélité ; parmi les plantes, ce devrait être le sapin. Lui seul, en effet, tient bon avec nous, que la saison soit belle ou mauvaise, et ne nous abandonne pas en même temps que le soleil nous retire sa faveur, comme font tous les autres arbres, plantes, insectes et oiseaux, pour reparaître quand le ciel nous rit de nouveau. »

🐕🌲

Schopenhauer

Continuer la lecture de « Le chien est, à juste titre, le symbole de la fidélité »

J’aime l’automne, cette triste saison va bien aux souvenirs

« J’aime l’automne, cette triste saison va bien aux souvenirs. Quand les arbres n’ont plus de feuilles, quand le ciel conserve encore au crépuscule la teinte rousse qui dore l’herbe fanée, il est doux de regarder s’éteindre tout ce qui naguère brûlait encore en vous. »
🌳🍂
Gustave Flaubert