Que les fins de journées d’automne sont pénétrantes !

« Que les fins de journées d’automne sont pénétrantes ! Ah ! pénétrantes jusqu’à la douleur ! car il est de certaines sensations délicieuses dont le vague n’exclut pas l’intensité ; et il n’est pas de pointe plus acérée que celle de l’Infini. »
🌳🍂🍁🌲
Charles Baudelaire

Photographe : Faustine Bacquet
https://www.facebook.com/faustine.bacquet

Lieu : Gorges du Trévezel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.